L'annonce d'événements sur le site consiste en une activité de relais d'informations principalement issues d'événements FaceBook édités publiquement et accessibles à tous sur le réseau social.

L'intérêt de cette page est la compilation de ces annonces ainsi que l'archivage/témoignage de celles-ci. Les administrateurs n'en sont pas les organisateurs.

GJ06 & COnvergences pour L'Hôpital Public !

Il y avait du monde au balcon,
il doit y avoir du monde dans la rue !




Intersyndicale
8h30 :
RdV devant la Salle LILLY – HOPITAL DE CIMIEZ
où se déroule de Comité Technique d'Etablissement (CTE)
Intersyndicale et Collectif inter-hôpitaux :
13h30
Devant l'HOPITAL SIMONE VEIL à Cannes
Gilets Jaunes
19h - 22h :
Rassemblement Place Massena à Nice
Intersyndicale
19h30 :
Rassemblement Place Massena à Nice

Appel des Gilets Jaunes

Le 30 juin 2020, l'intersyndicale santé appelle à l'action sur Massena dès 19h30. Les sujets concernés sont les augmentations DES SALAIRES, DES PERSONNELS et du MATERIEL.
Un appel citoyen à s'engager dans la lutte est lancé en direction de toutes les entreprises.

Dans le cadre de l'appel citoyen, nous, les Gilets jaunes, serons présents, le mardi 30 juin 2020 au rassemblement Place Masséna à Nice, 19h30.

Nous réaffirmerons notre identité, avec nos drapeaux, banderoles, pancartes, sonos, slogans, et nos revendications. Nous serons regroupés sous notre banderole.
Venez toutes et tous vêtus de jaune. Portons notre gilet jaune
.


Appel de l'intersyndicale

A l’appel de l’intersyndicale FO-CGT, le 30 Juin 2020 à 8h30 pour envahir le CTE – Salle LILLY – HOPITAL DE CIMIEZ et suite au succès de la manifestation du 16 Juin à 19 h30, l’intersyndicale FO-CGT appelle à un nouveau rassemblement le 30 Juin 2020 à 19 h 30 Place Masséna NICE.

Pour se rendre à la manifestation de Nice l
'UNION LOCALE CGT CANNES organise un transport gratuit en bus
18h15 de Cannes la Bocca Gare de marchandises
18h30 Office du tourisme du Cannet

Retour en fin de manif environ 21h15


RdV Gare Thiers à Nice à 13h30


Communiqué des Gilets Jaunes

A vous toutes et tous les gilets jaunes, notre programme GJ est juste et triomphera.

Au lendemain du déconfinement, les gilets jaunes étaient là, présents comme à l'habitude sur leur lieu emblématique des rassemblements de la grande famille des gilets jaunes : La Gare Thiers de Nice, à 13h30.

A nouveau, Rendez-vous samedi 27 juin 2020 à 13h30 gare Thiers.

Gare Thiers, le lieu où s'exerce la démocratie souveraine. Lieu où nous échangeons nos points de vue dans le respect et la tolérance. Lieu de départ de nos manifestations.
Lors de nos débats, nous y affûtons nos idées et tirons de nos conclusions des décisions communes.
Lieu où, dans la convivialité, nous nous restaurons.

Le samedi 27 juin, nous sera présenté le planning des activités à compléter avec les noms des participants.

Le succès des deux derniers rassemblements, ceux du 16 et du 20 juin, sont bien la révélation d'un mouvement qui perdure et la preuve que les luttes vont crescendo vers la fin de la Macronie.

Une chose est certaine, les gilets jaunes triomphent.

RdV 19h30
mardi 16 juin

Place Massena


Les personnels soignants se mobilisent pour faire valoir leurs revendications, revendications formulées depuis 2015 et plus, et dont la satisfaction aurait permis de faire face à la catastrophe sanitaire du Covid dans de bien meilleures conditions.

Parce qu'ils combattent pour nous et que ce combat nous concerne, rejoignons-les.

Parce qu'ils ont fait face seuls, pire, avec un soutien gouvernemental dont ils se seraient bien passé tant ce soutien a pesé tel un boulet à coup d'injonctions contradictoires, de mensonges et de prétentions de mauvaise foi, rejoignons-les.

Parce qu'ils se sont sacrifiés et que reconnaissance (et pas seulement à renfort d'applaudissements) leur est due, rejoignons-les.




QUELLE QUE SOIT LA COULEUR
DE NOTRE COLÈRE



APPEL NATIONAL DU 16 JUIN


Le 16 juin les blouses blanches ont lancé un appel pour rassembler le peuple français contre Macron et son gouvernement !!!

Vous avez applaudi les infirmières à 20h pendant le confinement
Venez les soutenir le 16 juin dans la rue
pour un rassemblement du peuple français sans précédent

CEC = Citoyens en colère
BB = Blouses Blanches
GJ = Gilet Jaune
Citoyens masqués
Opposants politiques
Syndiqués ...

Nous devons TOUS NOUS UNIR le 16 juin
QUELLE QUE SOIT LA COULEUR DE NOTRE COLÈRE.

Les applaudissements
ne suffiront pas !




Rendez-vous le 16 juin à tous les citoyen.ne.s qui soutiennent les soignants, pour une belle mobilisation populaire (dans le respect des mesures barrières) afin d'avoir des hôpitaux qui répondent aux besoins de santé de la population.

Nous réclamons : + de lits, + de personnels, une meilleure rémunération pour tous, + de démocratie pour la gouvernance de l’hôpital...

↘️ La Carte des Rassemblements ↘️

 

Rdv samedi 6 juin

17h

Arrêt de bus Magnan /
Promenade des Anglais

Nice


Hôpital L'archet II

Mardi 26 mai, 13h30 - 15h30

Amis Gilets Jaunes, nous avons tous au coeur le dévouement des personnels soignants qui se battent depuis bien avant le Covid et bien avant même le 17 novembre 2018. Nous les soutiendrons une fois de plus par notre mobilisation et nos témoignages de soutien.
Ce jour, c'est la CGT qui prend l'initiative de cet appel. Hélas, il y aura bien d'autres appels tant que ce gouvernement ne sera pas mis hors d'état de nuire.
Associons-nous et conjuguons nos efforts.

Héros aujourd’hui, les hospitaliers attendent toujours une vraie reconnaissance.

Dans les journaux télévisés du soir, on voit des millions de gens applaudir les soignants, des politiques se confondent en belles paroles… mais dans le fait : RIEN !!!

Les promesses ne soignent pas
Les promesses ne réconfortent pas
Les promesses nous en avons entendu pour au final revenir au point de départ en divisant ceux qui sont au front et les moins méritants en faisant une différentiation dans les primes entre les zones géographiques, les corps de métiers, les services, ….

Pire, le gouvernement en a profité pour réduire encore plus nos droits (CA et RTT imposés, Temps de travail déréglementé, flou sur le paiement des heures sup…)

Pour la CGT le temps des belles paroles et des vœux pieux est révolu. Les salariés de tous bord doivent construire le jour d’après en tirant les leçons de cette crise. Il est effarant que les métiers les plus indispensable à notre société soit aussi mal reconnus et rémunérer.

Avec la CGT reprenez votre avenir en main pour nous et les générations futures

Mobilisons-nous le 26 mai à 13h30 sur notre hôpital de l’Archet

Devant l'Arrêt de bus Archet 2


 

En ces jours de déconfinement, les actions militantes ont repris un peu partout en France. Comme d'habitude l'ampleur de ces actions sont diverses et les réactions des FdO le sont aussi. Et, là où les policiers étaient les plus virulents contre les GJ, ces sorties parcimonieuses et respectueuses des consignes sanitaires ont été l'occasion de reprendre leurs bonnes vieilles habitudes répressives comme cette femme blessée samedi à Montpellier.

A Nice, heureusement, la situation est moins tendue comme le montre le déroulement des actions de contestation de ce vendredi 15 et samedi 16 mai 2020.


 Ce vendredi à 11h, une trentaine de GJ se sont donnés RdV devant l'Hôpital Pasteur à Nice.

Tout s'est passé correctement avec les FdO "habituelles" mais 2 policiers nationaux, voulant apparemment "en découdre", ont verbalisé à hauteur de 135€ Laurence S. et Françoise C. pour défaut de papiers. On ne sait si ces PV seront effectivement envoyés...

Laurence a été empêchée de lire le texte à l'intention des personnels soignants, texte préparé par les GJ.

Un cercueil factice faisait aussi partie du décorum de l'action.

 


Ce Samedi, entre 14h et 16h, à l'initiative de l'association ATTAC et du Collectif "bas les masques", en présence de Geneviève Legay, ont manifesté (dans le respect des consignes sanitaires) devant l'Hôpital Pasteur réunissant environ 80 personnes.

Ici une vidéo de l'Echo Du Peuple qui en témoigne.

 

Les GJ étaient évidemment au RdV en nombre. Cette fois-ci, Laurence a pu lire le texte qu'elle n'avait pas pu lire la veille.

Nous n'avons pas attendu ce drame sanitaire, nous Gilets jaunes "lanceurs d'alerte", pour comprendre ce que vous, Soignants vivez au quotidien.

Le voile s'est levé pour ceux qui refusaient de voir !

En effet, pas une seule manifestation sans évoquer la problématique de nos services publics.

Nous avons crié haut et fort vos conditions de travail lamentables : effectifs réduits en personnel, manque de moyen et de matériel.

Nous avons malheureusement trop souvent été confrontés à l'indifférence. Pire, nous avons été hués, parfois insultés !
Puis la catastrophe sanitaire arriva et le Peuple découvrit comment vous avez été traités, maltraités dirais-je par ceux qui, fut un temps, osèrent même donner l'ordre de vous matraquer.
La Macronie s'est effondrée.


Beaucoup découvrirent alors qu'elle ne fut que mensonges, incompétence sur tous les sujets et amateurisme.
Ils vous élevèrent alors au rang de Héros mais parallèlement vous abandonnèrent sans masques et protections face au virus.
Ils vous ont promis des primes qu'ils ne vous ont jamais versées.
Fait est, à ce jour, de constater qu'ils n'ont pas su gérer cette crise, évaluer votre travail et votre engagement, su entendre nos revendications, vu les violences et la répression qui s'abattaient sur notre pays !!


Aujourd'hui nous sommes là, nous Gilets Jaunes non pas pour vous élever au rang de Héros mais pour vous témoigner notre reconnaissance et notre gratitude et surtout la fierté de vous avoir.


Le jour viendra où ils auront à répondre de leurs actes.
Nous serons là, vous serez là ainsi que tous les invisibles qui souffrent dans le silence et dans l'ombre.


Car nous n'oublierons jamais et une chose est certaine, nous ne vivrons pas les "Jours Heureux" avec ceux qui nous ont précipité dans le malheur.


Ces "Jours Heureux", nous les ferons sans eux !
Merci pour votre courage, votre engagement, votre détermination, votre sens du devoir.
Merci tout simplement d'avoir du cœur !

 

Dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites,
une date de manifestation était planifiée pour le 31 mars.

La colère ne s'est pas estompée, au contraire,
cette crise révèle toute l'incohérence d'un système et l'irresponsabilité de nos gouvernants.

 NOS VIES, PAS LEURS PROFITS

La crise sanitaire que nous vivons est également une crise sociale, une crise politique et une crise économique sans précédent.
Dans cette situation, à chaque fois les milliards affluent pour sauver le système bancaire spéculatif et c'est celles et ceux qui produisent les richesses qui se retrouvent à payer l'addition.

GOUVERNEMENT IRRESPONSABLE

Le gouvernement diffuse des injonctions contradictoires : La ministre de la santé quitte le gouvernement pour être candidate à la mairie de Paris en pleine crise ; Le premier ministre est en campagne au Havre ; Le président se montre au théâtre pour "montrer que la vie continue" ; sans oublier le prétendu "conseil des ministres spécial COVID19" qui n'a servi qu'à faire passer le 49-3. Les élections sont maintenues, mais "en même temps" on exige une attestation de déplacement, on verbalise, on envoie les drones, ou des policiers qui utilisent des gaz lacrymogènes et flashball notamment dans les quartiers populaires comme à la goutte d'or à Paris où les matraquages sont quotidiens.
L'hypocrisie est telle qu'on demande aux salariéEs les plus précaires de continuer à travailler, pour les cadres en télétravail et pour les autres c'est à l'usine sans masques et sans gel.
#RestezChezVous c'est que pour les riches ?
On remarque que les patrons et la ministre du travail demandent spécifiquement aux salariéEs qui se sont mobiliséEs les mois derniers d'aller au charbon : cheminotEs, traminotEs, infirmierEs, postierEs, éboueurEUSEs, ouvrierEs, caissierEs, pompierEs, manutentionnaires ...
Vous vous souvenez ? Les privilégiéEs qui ont des régimes spéciaux... Pas de télétravail pour eux et elles.

Nous réclamons des moyens pour sauver le système de santé : des vrais salaires, des postes, des lits, du matériel !
Nous demandons le retrait total de la contre-réforme des retraites.
Nous demandons le retrait total de la contre-réforme de l'assurance chômage.


SLOGANS

Nous sommes en train d'enregistrer des boucles de slogans, écrivez en commentaire de cet événement des idées pour qu'on les enregistre.
Ils seront disponibles sur le lien suivant : https://soundcloud.com/user-250918998


PROJECTIONS

Depuis le premier jour de confinement, nous avons lancé le projet
"Projections covid 19".
Nous nous joignons à cet appel de "manif de confinement" afin que chaque personne munie d'un projecteur puisse disposer de la même vidéo de révolte et de revendications claires et percutantes. Nous la diffuserons ensemble sur tous les murs du pays.
Nous partagerons sur la page facebook ProjectionsCovid19 et sur cet événement le lien de téléchargement de la vidéo à projeter sur les façades, sur les murs, sur la ville.
dispo sur youtube : https://youtu.be/FcnTwg7IxAA
https://www.facebook.com/ProjectionsCovid19
Il vous suffit de télécharger la vidéo et de la projeter


BANDEROLES

Envoyez-nous également vos photos de banderoles, drapeaux et autres couvertures de survies tagués ; surtout si vous avez un accès direct à la rue !

PANCARTES

Si vous avez des talents de graphiste, partagez des pancartes à imprimer à la maison !

 
Avant même que le gouvernement annonce ce lundi 16 mars 2020 la mise en confinement à dater de ce jour,
nous, Gilets Jaunes Permanents de la manifestation niçoise, avons d'un commun accord décidé de suspendre les manifestations à partir du Samedi 14 mars 2020.
 
Cette décision vient en réponse à la propagation rapide du Coronavirus.
 
Quand bien même nous arriverions à éviter toute effusion tactile, nous savons qu'il nous est impossible (même en gardant une distance entre les manifestants et en respectant les gestes barrières) de garantir toutes précautions sanitaires.
 
Nous tenons cependant à préciser que cette décision, que nous jugeons juste, solidaire et nécessaire ne nous a pas été dictée par les Forces de l'Ordre ni par arrêté préfectoral.
 
Les manifestations sont donc suspendues jusqu'à nouvel ordre. Nous reviendrons, en temps et en heure bien plus déterminés et combatifs que jamais car notre contestation (réel défi lancé à nos gouvernants) reste et demeure d'actualité !
 
Les Gilets Jaunes Permanents de la manifestation niçoise
 
Avant même que le gouvernement annonce ce lundi 16 mars 2020 la mise en confinement à dater de ce jour,
nous, Gilets Jaunes Permanents de la manifestation niçoise, avons d'un commun accord décidé de suspendre les manifestations à partir du Samedi 14 mars 2020.
 
Cette décision vient en réponse à la propagation rapide du Coronavirus.
 
Quand bien même nous arriverions à éviter toute effusion tactile, nous savons qu'il nous est impossible (même en gardant une distance entre les manifestants et en respectant les gestes barrières) de garantir toutes précautions sanitaires.
 
Nous tenons cependant à préciser que cette décision, que nous jugeons juste, solidaire et nécessaire ne nous a pas été dictée par les Forces de l'Ordre ni par arrêté préfectoral.
 
Les manifestations sont donc suspendues jusqu'à nouvel ordre. Nous reviendrons, en temps et en heure bien plus déterminés et combatifs que jamais car notre contestation (réel défi lancé à nos gouvernants) reste et demeure d'actualité !
 
Les Gilets Jaunes Permanents de la manifestation niçoise

Le 13 mars 2020, nous descendrons dans la rue. Nous quitterons nos cours, notre travail, nos affaires, pour porter un message : saisissons notre avenir.

Nous ne pouvons pas laisser nos dirigeant·e·s politiques, à toutes les échelles, et les pouvoirs économiques, continuer à ne pas respecter leurs engagements.

Les émissions de gaz à effet de serre continuent d'augmenter en dépit de la ratification des Accords de Paris et des promesses des gouvernements. Des forêts brûlent, des milliards d'animaux meurent, nous ne voulons pas d'une perspective d'avenir qui se résume à cela dans un monde où à +2°C, +3°C... la paix se trouvera menacée, la sécurité alimentaire compromise, et les injustices sociales exacerbées.

C'est parce que nous ne voulons pas de cette perspective d'avenir, que nous nous mobiliserons partout en France.

À deux jours du premier scrutin des municipales, nous en profiterons pour mettre la pression aux candidat·e·s, et sur la société, pour qu'un vrai projet climatique et social soit porté, avec des actions. Nous ne voulons pas de beaux discours, nous voulons des décisions et des actes. Nous ne demandons pas des compensations carbones, une "croissance verte", nous demandons que les émissions de gaz à effet de serre s'arrêtent maintenant. Ainsi, la stratégie nationale bas carbone (SNBC) qui est soumise à consultation publique jusqu'au 19 février, doit intégrer cette urgence, écouter les recommandations du Haut Conseil pour le Climat, et être strictement suivie, année après année.

Le 13 mars, comme Greta Thunberg avait appelé à la grève pour le futur, nous appelons toutes les générations à se mobiliser, à créer un rassemblement, une manifestation.

Formez vos cortèges et saisissez avec nous l'avenir. Rendez-vous le #13mars pour frapper un grand coup. ✊